TEMOIGNAGE : « Ma lutte contre la nourriture »

Bonjour à toutes !

Je souhaite vous faire prendre conscience qu’il est possible de retrouver un comportement normal face à la nourriture et cela arrive à tout âge. Il s’agit d’être bien encadré et d’avoir des personnes qui sont à l’écoute et comprennent nos problèmes.

 

 

J’en suis la preuve vivante.

J’ai eu depuis ma petite enfance un parcours plus que tumultueux avec la nourriture.

Pour la petite histoire, tout à commencer lorsque je devais avoir 6 ans quand j’ai dû être traitée par cortisone pour des raisons médicales et la tout à commencer.

Je me suis mise à prendre du poids et mon appétit grandissait de jour en jour.

Une anecdote : j’allais souvent chez ma grand-mère qui n’arrivait pas à me dire non, elle m’offrait des tonnes de bonbons à 16h, sans compter que je prenais mes repas du soir chez elle et je faisais croire en même temps à ma mère que je n’avais pas mangé ! 

Une fois c’est passé, mais pas deux ! Ma mère appelait ensuite systématiquement pour savoir si j’avais déjà mangé ou pas.

Lorsque que j’étais à l’école, je me sentais exclue et j’avais peu d’amis (les enfants sont méchants entre eux). Je ne participais à aucune activité physique (je me faisais dispenser), trop honte de mon corps qui était si rond et je n’arrivais pas avancer.

Je me réfugiais auprès de ma famille qui me trouvait jolie malgré tout et qui me disait que j’allais mincir en grandissant.

Mais à l’âge de 11 ans, j’ai dû faire un régime médicalisé car j’avais trop de cholestérol. Je suis donc allée chez mon médecin de famille qui m’a établi un régime hypocalorique (c’était les plus courants à l’époque). Cette période était terrible, c’était un combat permanent avec mon estomac

Oui j’ai maigri mais cela a été rapide et trop stricte (chaque aliment à peser, plus de féculents, aucune matière grasse…) j’ai commencé à voir ma silhouette s’affiner (j’ai perdu 9 kilos en même pas 2 mois) et je voulais maigrir toujours plus. J’avais une hantise de manger normalement et j’ai commencé à ne plus vouloir manger. C’était la période en plus de tous ces mannequins filiformes à qui je voulais ressembler !

Après avoir passé mon temps à contrôler ce que je mangeais (calcul de calories, etc) je me disais déjà que je voulais travailler dans les métiers de la forme ou de la diététique.

J’ai alors commencé une formation de professeur de fitness mais durant cette formation, j’ai appris que j’attendais un heureux événement et je n’ai pas finalisé mon souhait d’occuper un tel poste.

L’étape de ma grossesse fût également compliquée ! J’avais du mal à assumer le fait que je devais prendre du poids mais c’est surtout après que j’ai renoué avec mes super régimes: comme des sachets hyper-protéinés à ingérer en guise de repas dont l’odeur vous donne la nausée.

Sans compter que je ne participais à aucun repas familiaux bien sûr !

Et comme je ne tenais pas le coup, je changeais de méthode pour un régime ananas ou le régime Dukan, qui m’a d’ailleurs dégoûtée des surimis et du fromage blanc. Je n’ai jamais cessé de faire des régimes et me retrouvais complètement isolée de tout moment convivial autour d’un repas.

J’ai donc baissé les bras et j’ai repris 20 kilos il y a 3 ans. Je me suis retrouvée dans cette âme de petite fille de l’époque.

J’avais le sentiment que les personnes ne me trouvaient pas ou peu crédibles, on m’associait à une personne fragile. Certainement du fait que j’étais mal dans ma peau c’est ce que je devais dégager comme image.

Il m’était difficile même de pouvoir m’habiller (la taille 44 pour femme c’est difficile à trouver ! ) Je ne me supportais plus, c’était un laisser-aller total.

J’ai donc décidé de voir une personne compétente dans la nutrition pour voir ce qu’elle me proposerait. Mais j’étais très informée sur les erreurs que je ne voulais plus faire.Ma décision été prise : mincir oui, mais durablement et sans restriction.

Et j’ai rencontré une personne formidable qui comble de tout était une ancienne femme ronde et nous avions un parcours presque similaire.

A 39 ans, j’ai perdu 20 kilos en 16 mois. J’ai repris une activité physique et je mangeais de tout.

Je pensais même que je mangeais trop pour un rééquilibrage : mes vieux démons revenaient et me laissaient à penser qu’il fallait être affamée pour maigrir. Mais j’ai continué ce rééquilibrage et je n’ai pas repris mes anciennes habitudes. J’ai en même temps pris la décision d’accomplir mon rêve et de faire une formation en diététique.

A ce jour j’ai 41 ans, je vis normalement et ne me prive plus. Je prends du plaisir à cuisiner et à manger des aliments sains, je fais des écarts de temps en temps de façon raisonnable et sans compulsion.

J’apprécie ces petits écarts et ne suis plus traumatisée quand au fait de me mettre à table.

C’est pourquoi je sais comme il est difficile de pouvoir être capable de changer ses habitudes et de trouver des personnes qui sont aptes à vous comprendre. J’ai décidé de m’établir dans la nutrition afin de faire partager mon expérience mais aussi pour pouvoir accompagner les personnes dans une démarche de changement de leurs habitudes alimentaires et surtout pour retrouver une sérénité et un plaisir avec la nourriture.

 

Retrouvez Cindy sur Facebook pour lui adresser toutes vos questions !

mm
Cindy Thonon

J’ai décidé de m’établir dans la nutrition afin de faire partager mon expérience mais aussi pour pouvoir accompagner les personnes dans une démarche de changement de leurs habitudes alimentaires et surtout de retrouver une sérénité et un plaisir avec la nourriture. https://www.stoppendgo.fr

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié